Mise en oeuvre de la gestion intégrée du Saint-Laurent

Objectifs

Face aux enjeux complexes et grandissants qui touchent le Saint-Laurent, les gouvernements du Canada et du Québec ont conjugué leurs efforts pour Échanges tenus en petits groupes lors du Forum Saint-Laurent 2015. Photo : Andrée-Anne Labrecque, MDDELCCmettre en place une approche de gestion intégrée, fondée sur des mécanismes de concertation de l’ensemble des décideurs et des usagers du Saint Laurent. Ce processus s’est traduit par la tenue d’un forum annuel et la mise en place progressive de six tables de concertation régionales.

Le Forum Saint-Laurent : un lieu d’échange et de concertation

Le Forum Saint-Laurent est un lieu de concertation rassemblant les différents acteurs concernés par la gestion des ressources et des usages du Saint-Laurent. Il a pour but de définir des orientations communes afin de traiter d’enjeux et de défis qui guettent le Saint-Laurent et de susciter l’engagement des acteurs en vue d’une prise en charge cohérente des problématiques soulevées. Pour y parvenir, trois objectifs principaux ont été poursuivis :

  • Engager des discussions;
  • Allier connaissances, expertises, outils et ressources;
  • Réfléchir aux façons d’agir ensemble.


De 2011 à 2016, différents thèmes ont été abordés par le Forum Saint-Laurent :

  • La concertation
  • Les milieux d’intérêt écologique
  • L’accès au Saint-Laurent
  • L’adaptation aux changements climatiques
  • L’amélioration de la qualité de l’eau

Plusieurs conférences sont offertes lors d’un Forum Saint-Laurent. Photo : Andrée-Anne Labrecque, MDDELCCCes rencontres ont permis de déterminer dix problématiques d’importance pour les acteurs présents et de trouver des pistes de solutions collaboratives et créatives. Près de 100 intervenants de différents milieux et intérêts (organismes sans but lucratif environnementaux, communautaires et récréatifs, entreprises privées et industrielles, milieu de l’éducation et de la recherche, Premières Nations, milieu municipal, gouvernements fédéral et provincial) y ont participé.

Les tables de concertation régionales : un mécanisme de concertation efficace

Permanentes et autonomes, les tables de concertation régionales (TCR) ont pour mission de permettre aux différents intervenants régionaux concernés par la gestion des ressources et des usages de leur secteur du Saint-Laurent de planifier et d’harmoniser leurs actions afin de contribuer à la gestion intégrée du Saint-Laurent. Ces efforts consentis ont pour but d’élaborer et de mettre en œuvre, à l’échelle de la zone, un plan de gestion intégrée régional représentatif des priorités et de la volonté d’action des acteurs régionaux.

Des investissements de 1,7 millions de dollars ont été engagés pour la mise en place progressive des TCR. De 2011 à 2016, six zones de gestion intégrée du Saint-Laurent ont été établies (Haut-Saint-Laurent et Grand Montréal, lac Saint-Pierre, Estuaire fluvial, Québec, Sud de l’estuaire moyen, Îles-de-la-Madeleine) et six organismes ont été ainsi désignés pour leur coordination (Comité ZIP Jacques-Cartier, Comité ZIP du lac Saint-Pierre, Comité ZIP Les Deux Rives, Communauté métropolitaine de Québec, Comité ZIP du Sud-de-l’Estuaire, Comité ZIP des Îles-de-la-Madeleine).

Les activités des TCR ont connu un engouement qui a suscité la collaboration de plus de 180 organisations.

Programme Zone d’intervention prioritaire (ZIP)

Objectifs

Le programme ZIP soutient des activités de concertation mises en œuvre localement par les Comités ZIP et Stratégies Saint-Laurent. Les contributions annuelles versées à ces groupes entre 2011 et 2016 sont de l’ordre de 5,5 millions de dollars. Elles ont permis de soulever localement des problématiques concernant le Saint-Laurent et de susciter l’engagement d’acteurs locaux dans l’atteinte de solutions concertées. Les activités de concertation traitent d’une des priorités environnementales énoncées dans le cadre du Plan d’action Saint-Laurent.

Partenaires

Plusieurs partenaires participent aux activités que mettent en œuvre les comités ZIP et Stratégies Saint-Laurent. Leur contribution à l’atteinte des résultats de concertation est primordiale. Il peut s’agir d’organismes du milieu voués à la protection de l’environnement, de partenaires des secteurs industriels ou économiques, ou encore de partenaires gouvernementaux (municipalités, ministères).

Exemples d’activités réalisées

Diffusion d’information par Stratégies Saint-Laurent et les comités ZIP

Tous les comités ZIP et Stratégies Saint-Laurent diffusent de l’information par l’intermédiaire des réseaux sociaux (Facebook, Twitter), des médias informatiques (site Web propre à chacun), de journaux locaux et régionaux, de vidéos ou encore de bulletins corporatifs (p. ex., L’Écho des deux-rives, Le Héraut, Le Bouscueil, Du Fjord au fleuve, L’Écho du Golfe, etc.). L’information diffusée leur permet de rejoindre la population locale ou régionale, de rester branchés avec leurs partenaires et de viser la recherche de solutions concertées aux enjeux cernés dans le cadre du Plan d’action Saint-Laurent.

Concertation locale sur les enjeux du Plan d’action Saint-Laurent

Les activités de concertation locale sur les enjeux du Plan d’action Saint-Laurent sont de loin les plus importantes pour les comités ZIP compte tenu de leur expertise et de leur connaissance des enjeux et des acteurs de leur territoire respectif. Chaque année, ces derniers participent à une douzaine de comités dont les enjeux ciblent la conservation de la biodiversité, la pérennité des usages ou encore l’amélioration de la qualité de l’eau.
Voici quelques exemples d’activités locales mises en œuvre :

  • Rétablissement de frayères;
  • Mise en valeur de sentiers littoraux;
  • Sensibilisation aux risques côtiers associés aux changements climatiques;
  • Gestion des eaux usées;
  • Réfection et mise en valeur de sites et de leurs usages;
  • Prise de décisions autour des enjeux de prolifération d’espèces exotiques envahissantes ou d’accumulation de sédiments dans des habitats spécifiques;
  • Saine gestion des pratiques agricoles dans la plaine inondable du lac Saint-Pierre;
  • Participation aux consultations publiques entourant des projets de développement industriel, minier et pétrolier;
  • Élaboration et mise à jour de plans municipaux d’aménagement et de développement tenant compte d’enjeux environnementaux particuliers.

Organisation d’activités de sensibilisation et de formation concernant les enjeux du Plan d’action Saint-Laurent

Stratégies Saint-Laurent participe à des activités de visibilité et de sensibilisation qui, annuellement, rejoignent des milliers de personnes, notamment la Semaine du Saint-Laurent et le Défi Montréal-Québec en kayak. L’organisme présente également des conférences et des expositions lors de divers événements.

De plus, chaque année, Stratégies Saint-Laurent met en place des commissions Eau douce, Eau marine et Eau mixte afin de rassembler l’ensemble du réseau des ZIP autour de thèmes et de formations (conférenciers, visites de sites). Ce travail permet d’harmoniser les activités des comités ZIP, de trouver des solutions communes à des enjeux de concertation et de renforcer l’intégration des expériences et des savoir-faire des comités entre eux.

Les comités ZIP fournissent aussi des formations aux intervenants du milieu qui sont concernés par des enjeux locaux ou régionaux précis reliés au Plan d’action Saint-Laurent. Par exemple, il peut être question de formations destinées aux municipalités ou municipalités régionales de comté (MRC) portant sur les impacts de l’érosion côtière pour les communautés et les littoraux, sur l’intégration de connaissances spécifiques à des activités touristiques (zones fauniques particulières) ou encore sur le retour de la baignade dans le fleuve Saint-Laurent.