Transcription

Le titre « Espèces exotiques envahissantes: 5 étapes pour protéger son lac » apparaît à l’écran, une vue panoramique d’un lac en arrière-plan.

Un homme pêche debout dans sa barque

Des remous provenant d’un bateau à moteur apparaissent

Une famille se promène en bateau à moteur sur un lac

Une vue élargie du lac permet de voir plusieurs autres bateaux de plaisance sur le lac

Un garçon tient à la main un poisson fraîchement pêché

Deux hommes tiennent à la main des poissons fraîchement pêchés

Narrateur - Le Québec ! Des milliers de lacs et rivières, un fleuve, une centaine d’espèces de poissons d’eau douce, une grande diversité de la faune et de la flore, des paysages à couper le souffle.

Vue en plongée d’une rivière

Vue d’un lac à la tombée du jour, l’image en couleur devient monochrome

Narrateur - Malheureusement, une menace plane sur toute cette richesse : les espèces exotiques envahissantes.

Le titre « Espèces exotiques envahissantes » apparaît à l’écran

Narrateur - Des animaux, des végétaux ou des micro-organismes, qui une fois introduis, et établis dans un nouveau milieu, constitue une menace pour l’environnement, l’économie et la société. Une fois qu’une espèce envahissante est introduite, il est très difficile, et souvent impossible de l’éliminer.

Gobie à taches noires avec inscription gobies à taches noires et moules zébrées

Myriophylle à épis avec inscription Myriophylle à épis

Crevette rouge sang avec inscription Crevette rouge sang

Cladocères épineux et puces d’eau en hameçon avec inscription Cladocères épineux et puces d’eau en hameçon

Œufs de carpe asiatique avec inscription Œufs de carpe asiatique

Prolifération d’algues sous l’eau

Pelle mécanique retirant des algues à la surface de l’eau

Narrateur - Des lacs étouffés par des plantes aquatiques indésirables, des structures envahies par les moules zébrées. Des pertes de revenus, une baisse de la valeur des terrains riverains, une augmentation des coûts d’entretien des infrastructures.

Surface du lac envahi d’algues indésirables

Des centaines de moules zébrées collées sur un moteur à bateau

Des chalets près d’un lac affecté

Le titre « Attention espèces exotiques envahissantes » apparaît à l’écran apposé sur une pancarte

Des kayaks reposent à travers des algues indésirables

Narrateur - Plusieurs activités favorisent la propagation d’espèces exotiques envahissantes et les activités de pêches sportives et de plaisance en font partie.

Des bateaux commerciaux transportent des marchandises

Des kayakistes pagaient sur une rivière

Narrateur - Lorsque les utilisateurs d’embarcations visitent plusieurs plans d’eau sans prendre de mesures adéquates, ils risquent de transporter des passagers indésirables par l’entremise de leurs équipements, de leur embarcation et de leur remorque.

Des bateaux de plaisance voguent sur l’eau

Une remorque recule aux abords d’un lac

Narrateur - Ces espèces exotiques envahissantes peuvent se retrouver à divers endroits insoupçonnés et sont de différentes tailles : un poisson provenant d’ailleurs qu’on rejette dans le milieu, un amas ou des débris de plantes aquatiques, des œufs, des larves, des parasites et même des maladies pouvant causer la mort des espèces indigènes.

Coque et dessous d’un bateau

Présence d’une moule zébrée sous un bateau avec inscription moule zébrée

Poisson indigène montrant des signes de maladie à la tête et à la queue

Narrateur - Toutefois, des gestes faciles, rapides et efficaces existent pour prévenir l’introduction d’espèces indésirables.

Un homme utilise une laveuse à pression

Le titre : « 5 étapes en 5 minutes » apparaît à l’écran

Narrateur - Par exemple, il est important de ne jamais remettre à l’eau des espèces, ou de l’eau, provenant d’un autre milieu que celui où nous sommes. De bonnes pratiques de nettoyage des embarcations et des équipements utilisés lors des activités de pêche et de plaisance contribuent également à préserver nos écosystèmes aquatiques.

Un garçon remet un poisson à l’eau

Un homme nettoie son embarcation avec une laveuse à pression

Narrateur - 5 étapes faciles en seulement 5 minutes :
• Inspecter
• Retirer
• Vider
• Laver
• Répéter

Un homme inspecte son embarcation, retire des algues après le moteur, vide l’eau contenue dans le fond de son embarcation et lave son embarcation au moyen d’une laveuse à pression

Narrateur - 1ère étape : Inspecter
Une fois hors de l’eau, inspecter la remorque, l’embarcation et ses différentes parties, en plus de votre équipement, pour détecter toute présence d’organismes.

Images montrant le dessous d’une embarcation

Narrateur  - 2e étape : Retirer
Retirez et rejetez tous végétaux, animaux et boue à la poubelle ou à une bonne distance de l’eau et des systèmes d’égouts. Ainsi, vous empêcherez les organismes et résidus de retourner à l’eau.

Un homme retire des algues prises après le moteur de son embarcation

Narrateur - 3e étape : Vider
Videz l’eau qui se trouve dans les viviers, dans le fond de l’embarcation et celle contenue dans les différents contenants comme les glacières et les seaux.

L’eau contenue dans le fond d’une embarcation est vidée

Un sceau et une glacière présentent sur une embarcation sont encerclés à l’écran

Narrateur  - 4e étape : Laver
Lavez votre embarcation et votre remorque, à l’aide d’une laveuse à pression pour bien déloger les organismes. Ou encore, vous pouvez utiliser une brosse et une solution nettoyante d’eau de javel, de chlore, ou de vinaigre diluée à de l’eau chaude à 40°C. Vous pouvez aussi laisser sécher tout votre embarcation et votre équipement pendant 5 jours avant de visiter un autre plan d’eau. Les organismes aquatiques ne pourront survivre à l’air libre aussi longtemps. C’est important de vérifier que les viviers soient bien vides, et qu’aucune eau stagnante ne soit contenue à bord de l’embarcation.

Un homme arrose, lave et rince toutes les parties de son embarcation au moyen d’une laveuse à pression et d’une brosse à main

Narrateur - 5e étape : Répéter
Répétez ces étapes à chaque fois que vous sortez d’un plan d’eau et que vous prévoyez aller en visiter un autre.

Bateaux de plaisance, moto-marines et kayaks sur l’eau

Narrateur - Finalement, un petit 5 minutes de votre temps, ce n’est pas tant demander pour continuer à profiter de nos lacs et rivières pour longtemps. À reformuler en exprimant qu’il faut laver embarcation et équipement de pêche.

Bonne saison !

Le message suivant apparaît à l’écran : « Nous remercions toutes les personnes qui ont participé de près ou de loin à la réalisation de cette capsule Web. »

Image d’une affiche portant la mention « Attention envahisseurs exotiques »

Texte à l’écran : « Images additionnelles :
D. Touzin
E. Engbreston, US Fis hand Wildlife Service, Bugwood.org
Organisme des basins versants de la Capitale, Québec
A.L. Jaeger Miehls, Michigan State University
J. Gunderson, Minnesota Sea Grant
S. Pothoven, GLERL, NOAA
Dr. R. Goforth, Purdue University Illinois
Isabelle Simard, ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs
Save Black Lake, Community Lake Management
National Park Service, US Department of the Interior
Dr. C.A Stepien, The Lake Erie Center, University of Toledo, Oregon »

Image d’un poisson rouge

Texte à l’écran : « Acquisition des images (photos et videos)
Yves Paradis
Guillaume Tremblay

Recherche et scénarisation
Isabelle Desjardins

Musiques additionnelles
Yves Paradis »

Image d’un crabe

Texte à l’écran : « Texte
Isabelle Desjardins
Joanie Vallerand

Narration
Guillaume Tremblay

Montage et infographie
Guylaine Pariseau »

Image de moules

Texte à l’écran : « Cette capsule Web a été rendue possible grâce au Réinvestissement dans le domaine de la faune du Ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs. »

Logos du gouvernement du Canada, du Plan d’action Saint-Laurent et du gouvernement du Québec