Corridor vert et bleu pour le Richelieu

 

Aidons-nous par la bande!

Un projet rassembleur pour le bien de notre collectivité!

Le Corridor Vert et Bleu est un projet d’infrastructures vertes qui a pour but d’améliorer les habitats fauniques et la qualité de l’eau de la rivière Richelieu, de ses tributaires ainsi que du lac Saint-Pierre. Il permet de préserver, de restaurer et de relier les espaces naturels du bassin versant en privilégiant les cours d’eau et les habitats sensibles.

Le concept du Corridor Richelieu

Aidons à conserver la biodiversité du bassin versant de la rivière Richelieu qui abrite 43 espèces fauniques précaires et 140 espèces floristiques rares.

Trois volets principaux :

  1. Restaurer les rives à l’aide d’arbres, d’arbustes et d’herbacées indigènes (largeur de la zone riveraine et types de végétaux adaptés selon le terrain)
  2. Connecter les espaces naturels du bassin versant de la rivière Richelieu pour bonifier et augmenter la qualité des habitats
  3. Poursuivre les efforts d’amélioration des pratiques agricoles et municipales afin de réduire les apports de matières en suspension et d’autres contaminants

 Rivière Richelieu

 

Le Corridor Vert et Bleu a pour but d’améliorer :

  • l’habitat aquatique en bonifiant la qualité de l’eau
  • l’habitat riverain en restaurant les rives
  • l’habitat terrestre en augmentant la superficie forestière
  • la connectivité entre les différents milieux naturels

On a tous un rôle à jouer. Soyons des leaders dans notre communauté!

 

Exemples d'aménagements réalisables

Illustration de rives restaurées 

1- Rives restaurées

En ville et en milieu agricole, augmenter le nombre de zones riveraines, améliorer leur efficacité et les restaurer avec des arbres et arbustes indigènes afin de filtrer l’eau et d’améliorer l’habitat riverain et aquatique.

 

Illustration de pratiques agricoles durables

2- Pratiques agricoles durables

Poursuivre la mise en place de pratiques agroenvironnementales pour préserver les sols et améliorer la qualité de l’eau.

 

Illustration de bandes riveraines productives 

3- Bandes riveraines productives

Sur certains sites, aménager des zones riveraines agroforestières ou composées d’arbustes et d’herbacées permettant d’assurer un revenu aux riverains.

 

Illustration d'un corridor naturel

4- Espaces naturels préservés et reliés

Créer un corridor naturel plus large près des habitats sensibles ou abritant les espèces en situation précaire.

 

Illustration représentant un cours d'eau évoluant librement dans l'espace naturel

5- Espace de liberté

Laisser les cours d’eau évoluer dans l’espace naturel au lieu de les restreindre au chenal façonné par l’homme.

 

Illustration représentant de la rétention d'eau en utilisant un marais riverain

6- Rétention d’eau (marais riverain)

Préserver les milieux humides, aménager des structures de rétention (avaloirs, bassins, marais, etc.) et restaurer les plaines inondables afin d’atténuer les débordements et de capter les sédiments.

 

Illustration représentant de la rétention d'eau en utilisant un avaloir

7- Rétention d’eau (avaloir)

Préserver les milieux humides, aménager des structures de rétention (avaloirs, bassins, marais, etc.) et restaurer les plaines inondables afin d’atténuer les débordements et de capter les sédiments.

Le bassin versant de la rivière Richelieu, un choix qui s’impose…

  • Son eau est bue par 95 % de la population du bassin versant
  • La mauvaise qualité de l’eau de la rivière Richelieu compromet plusieurs usages et affecte les habitats fauniques
  • On note la présence de cyanobactéries (communément appelées algues bleu-vert)
  • C’est un milieu diversifié abritant plus de 50 % des espèces de poissons d’eau douce du Québec
  • Il héberge 25 % des espèces en situation précaire dont une espèce unique au monde, le chevalier cuivré
  • On enregistre une diminution constante et préoccupante de la population de perchaudes dans le lac saint-Pierre en raison de la mauvaise qualité de son habitat et de l’eau de ses tributaires (moratoire dur la pêche)
  • Ses terres agricoles sont parmi les meilleures au Québec
  • La survie de nombreuses espèces fauniques et floristiques rares est compromise
  • Le couvert forestier représente seulement 16 % du bassin versant
  • Les poissons et autres espèces éprouvent des problèmes de développement

 

Agissons ensemble pour

  • Regrouper les intervenants et mettre en commun les outils et programmes existants
  • Travailler à l’échelle des sous-bassins versants en débutant par les tributaires de la rivière Richelieu
  • Sensibiliser la population aux richesses biologiques et économiques présentes dans le bassin versant de la rivière Richelieu
  • Cibler les sites d’interventions prioritaires (les zones contribuant le plus à la dégradation de la qualité de l’eau ainsi que les secteurs de grande valeur écologique)
  • Stabiliser et restaurer les rives à l’aide de végétaux indigènes (baisse des pertes de sol, prévention des inondations, réduction de l’érosion)
  • Favoriser la participation des propriétaires sur une base volontaire
  • Compenser les « services écologiques » (bénéfices environnementaux retirés) et protéger ces investissements (ententes, servitudes, etc.)

 

Des bénéfices pour tous

  • Création d’emplois et stimulation d’une économie verte
  • Meilleur rendement de nos ressources naturelles et accessibilité à celles-ci
  • Réduction des coûts d’entretien des cours d’eau et des coûts de traitement de l’eau potable
  • Valorisation de bonnes pratiques agroenvironnementales et de la cohabitation harmonieuse en milieu agricole
  • Augmentation de la qualité de vie (air, sol, eau, paysages)
  • Augmentation des richesses régionales
  • Rentabilité pour les générations futures

 

Vous êtes un partenaire de choix dans ce projet. Maximisons les gains et mettons en commun nos ressources.

 

Le Corridor Vert et Bleu vient bonifier les actions suivantes :

Interventions agroenvironnementales par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, le ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs, l’Union des producteurs agricoles, les Clubs conseils en agroenvironnement et Agriculture et Agroalimentaire Canada

Entretien des cours d’eau par les municipalités régionales de comté

Reboisement par le ministère des Ressources naturelles, l’agence forestière de la Montérégie et les groupements forestiers

Protection des écosystèmes par les organismes de conservation

Passe migratoire pour le poisson, protection des milieux naturels, ensemencement et reproduction artificielle pour le chevalier cuivré

Travaux de restauration et d’amélioration de la qualité de l’eau en milieux urbain et agricole

Plan d’action de la Commission régionale sur les ressources naturelles et le territoire

Chantiers d’interventions et Plan directeur de l’eau du Comité de concertation et de valorisation du bassin de la rivière Richelieu (COVABAR)

Contribution de la Fondation de la faune du Québec pour des travaux d’aménagements fauniques en milieu agricole et pour la protection de milieux sensibles

 

Pour plus de renseignements : Ministère des Ressources naturelles

Téléphone : 450-928-7608