Documenter la présence de produits pharmaceutiques et de soins personnels dans le Saint-Laurent et certains de ses tributaires

Contexte et description du projet

L’un des projets du PASL vise à documenter la présence de substances pharmaceutiques dans les effluents du fleuve dans la région de Montréal et à en évaluer les effets sur la vie aquatique. Avec ce projet-ci, on en saura davantage sur la présence de ces substances, mais à différents endroits du fleuve entre Québec et Carillon, en amont de Montréal.  

En fait, il s’agit de mettre en commun et d’interpréter conjointement des données qui ont été collectées séparément par Environnement et Changement climatique Canada et par le ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs du Québec, à 11 stations d’échantillonnage, de 2006 à 2010. Trois des stations se trouvaient à l’embouchure des rivières des Outaouais, Richelieu et Saint-Maurice. En tout, des données relatives à 44 substances différentes ont été colligées, dont une trentaine de médicaments (surtout antibiotiques et analgésiques anti-inflammatoires). Le but du projet est d’interpréter les concentrations mesurées de chacun de ces produits. Comme il s’agit de substances encore peu documentées, il faut souvent chercher ailleurs dans le monde pour trouver des données permettant de faire des comparaisons, afin de déterminer s’il s’agit de teneurs beaucoup, peu ou pas élevées en ce qui concerne la qualité de l’eau.

Le résultat concret de cette mise en commun sera la publication d’une fiche, avec tableaux et graphiques, qui ira rejoindre les autres fiches du programme Suivi de l’état du Saint-Laurent. Ces documents sont accessibles dans le site Web du PASL. De façon générale, le projet apportera une connaissance accrue sur les concentrations des produits pharmaceutiques et de soins personnels dans le fleuve. Cela viendra s’ajouter au corpus de connaissances que nous élaborons  sur les contaminants d’intérêt émergent, dont il faut parfois plusieurs années pour bien comprendre la toxicité

Résultats

De façon générale, ce projet a permis d’élargir les connaissances sur les concentrations de produits pharmaceutiques et de soins personnels qu’on trouve dans le fleuve. L’information recueillie dans le cadre de ce projet est présentée dans une fiche portant sur les concentrations de médicaments, d’hormones et de quelques autres contaminants d’intérêt émergent dans le Saint-Laurent et dans trois de ses tributaires. Cette fiche peut être consultée à partir des liens ci-dessous. La connaissance de ces concentrations pourra être utile, par exemple, aux chercheurs qui étudient en laboratoire la toxicité des substances détectées. Ils sauront dorénavant quelles concentrations de contaminants utiliser pour mener leurs essais de toxicité, s'ils veulent des conditions représentatives de celles du fleuve Saint-Laurent.

Pour consulter cette fiche:

Version PDF 

Version HTML

Ministères participants

Gouvernement du Canada

  • Environnement et Changement climatique Canada
  • Santé Canada

Gouvernement du Québec

  • Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques