Mettre sur pied un groupe d’échange scientifique sur le lac Saint-Pierre

Contexte et description du projet

Le lac Saint-Pierre est un lac fluvial d’intérêt exceptionnel. Son écosystème est reconnu par l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) en tant que réserve mondiale de la biosphère et il figure sur la liste des zones humides d’importance internationale de la convention de Ramsar. La dégradation de la qualité de l’eau, des habitats et de la biodiversité y est cependant préoccupante et multifactorielle. La pêche à la perchaude, par exemple, y fait l’objet d’un moratoire en raison du déclin de cette espèce observé au début des années 2000. De nombreux intervenants locaux, régionaux et nationaux se mobilisent pour mieux comprendre les phénomènes observés et pour assurer des modes de gestion adéquats. Bien que plusieurs projets du Plan d’action Saint-Laurent visent le lac Saint-Pierre, il n’existe aucun lieu d’échanges scientifiques spécifiquement consacré à ce milieu et à ses enjeux écosystémiques. Ce projet vise donc la création d’un groupe d’échange formé de chercheurs et d’experts qui évalueront différentes hypothèses pour expliquer les changements écosystémiques majeurs qui y ont cours.

Résultats 

Un premier atelier d’échanges scientifiques sur l’intégrité écosystémique du lac Saint-Pierre s’est déroulé le 24 mars 2015 à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Une quarantaine de participants, chercheurs et experts, provenant principalement des milieux universitaires et gouvernementaux, y ont pris part. Dès ce premier atelier, le projet a permis de favoriser le dialogue et les échanges entre experts, de déterminer les facteurs de déclin les plus probables et de leur accorder une importance relative. L’atelier a également permis de déterminer l’information manquante, de constituer une liste des activités de recherche et de suivi qui permettront de combler les lacunes et d’énoncer des recommandations à l’intention des décideurs. Pour plus de détails sur cet atelier, consultez le rapport synthèse de l’événement (version PDF/HTML).

Un second atelier doit se dérouler en 2019-2020 pour faire le point sur les connaissances et sur l'avancement de la recherche. Le travail réalisé par le groupe d’échange scientifique sur le lac Saint-Pierre permettra d’éclairer les décideurs.

Ministères participants

Gouvernement du Canada

  • Environnement et Changement climatique Canada

Gouvernement du Québec

  • Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
  • Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs