Étudier les impacts des changements climatiques sur les apports en eau

Contexte et description du projet

L’un des principaux effets des changements climatiques sera de modifier le cycle hydrologique et, par conséquent, les apports en eau un peu partout sur la planète. Tout un travail attend la communauté scientifique, qui devra tenter d’en prévoir les effets, de manière à aider les sociétés à s’y préparer ou à s’adapter aux changements en cours et à venir. Dans le cas du système Saint-Laurent–Grands Lacs (SLGL), le travail est amorcé depuis quelques années déjà. Un regroupement d’experts réunis dans le cadre du PASL élabore différents scénarios de changements climatiques qui permettront d’en prévoir les effets sur les apports en eau. Les scénarios doivent prendre en considération différentes échelles spatiales (bassins versants et sous-bassins) et temporelles (de la décennie au scénario quotidien).

Compte tenu de la complexité du projet et de la multiplicité des participants, il aura d’abord fallu établir un cadre de travail détaillé pour chacune des étapes à accomplir afin d’atteindre l’objectif visé, qui consiste à favoriser la gestion durable des niveaux  d’eau et des apports en eau dans le système SLGL. Puis, on aura défini les meilleures échelles temporelles et spatiales pour les analyses, déterminé les variables d’intérêt du cycle hydrologique (par exemple, bas et hauts niveaux d’eau) sous le climat actuel ou historique aux fins de caractérisation et de comparaison (valeur de référence) et, enfin, élaboré les divers scénarios aux échelles spatiotemporelles retenues. Tout cela sera effectué à partir de nombreuses simulations et analyses produites à l’aide des modèles atmosphériques et hydrologiques disponibles dans la communauté scientifique, prenant en considération toutes les variables pertinentes associées au cycle hydrologique.

Résultats

Les multiples intervenants impliqués dans la réalisation de ce projet poursuivent leur travail de mise en commun des nombreuses données nécessaires à la prévision des niveaux d’eau du Saint-Laurent, et ce, en fonction de divers scénarios de changements climatiques. Le principal défi rencontré est la mise en commun des données produites à partir de méthodes différentes. Les scientifiques espèrent terminer le regroupement de ces données prochainement. Par la suite, un premier essai de modélisation sera réalisé à partir des données recueillies.

Ministères et organisme participants

Gouvernement du Canada

  • Environnement et Changement climatique Canada

Gouvernement du Québec

  • Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

Organisme privé à but non lucratif

  • Ouranos (consortium de recherche sur les changements climatiques)