Collaborer afin d’atténuer les risques liés au transport maritime des hydrocarbures sur le Saint-Laurent

Le fleuve Saint-Laurent est une voie de transport importante pour le Canada et le Québec. Le risque d’accident y est donc important. De plus, le transport des hydrocarbures pourrait y croître dans le futur.

Dans le cadre de ce projet, le Groupe d’échange sur la gestion des risques écologiques liés au transport maritime des hydrocarbures sur le Saint-Laurent regroupera des experts de la gestion des déversements et des spécialistes de la conservation de la nature. Ce groupe d’échange favorisera le partage des savoirs et comblera les lacunes en créant de nouvelles connaissances. Il aidera aussi à coordonner les actions des organismes responsables. De façon plus spécifique, il réalisera un inventaire des connaissances sur les écosystèmes du Saint-Laurent afin de mieux comprendre les risques environnementaux liés au transport maritime et au transport des hydrocarbures. Il les partagera avec les différents organismes afin d’améliorer la gestion des risques écologiques qui y sont liés.

Étudier les effets des hydrocarbures et des dispersants sur les organismes aquatiques d’eau douce du Saint-Laurent

L’une des méthodes d’intervention possibles en cas de déversement pétrolier est l’utilisation de dispersants chimiques, lesquels favorisent la création de fines gouttelettes d’hydrocarbures qui se dispersent dans l’eau. Or, peu d’études ont évalué les effets des dispersants chimiques utilisés dans les eaux froides. Comme chaque dispersant a une composition chimique différente, les modes d’action et la toxicité sont très variables. De plus, le mélange dispersants-hydrocarbures peut s’avérer plus toxique pour les organismes aquatiques que l’hydrocarbure seul.

Dans le cadre de ce projet, nos scientifiques étudieront en laboratoire la manière dont les hydrocarbures et les dispersants réagissent dans des conditions d’eaux froides, représentatives des écosystèmes du Saint-Laurent. Ils détermineront entre autres la sensibilité à ces substances de plusieurs espèces vivant en eau froide, typiques des milieux aquatiques d’eau douce du Québec.

Soutenir les responsables de la gestion des incidents maritimes en cas de déversement d’hydrocarbures dans le Saint-Laurent

Un déversement d’hydrocarbures pourrait avoir des conséquences importantes et néfastes pour les municipalités, tant du point de vue de la santé et de la sécurité publiques que du point de vue économique, en affectant par exemple les prises d’eau potable. Il est donc essentiel que les intervenants collaborent de manière efficace advenant une telle situation d’urgence. Dans le cadre de ce projet du PASL, nos experts feront une synthèse des connaissances provenant de diverses sources et concevront des outils pour guider les responsables en cas d’incident maritime.